Côte d’Ivoire : ONECI, licenciement de 244 agents d’identification à la fin du mois, le Syndicat annonce un arrêt de travail illimité à compter du 27 octobre 2020

0

L’arrêt de travail observé le 6 octobre 2020, par le Syndicat national des agents de l’Office national de l’état civil et de l’identification (SYNA-ONECI) n’a pas fléchir la Direction générale de l’ONECI.

Malgré, la rencontre tripartite du 15 octobre dernier entre le représentant du ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, la Direction générale de l’ONECI et le SYNA-ONECI Direction générale, les revendications des agents n’ont pas été satisfaites.

Le Bureau exécutif national du SYNA-ONECI a déposé le 19 octobre dernier un nouveau préavis de grève de 72 heures qui entre en vigueur, le mardi 27 octobre 2020 et reconductible pour une durée illimitée jusqu’à satisfaction totale de ses points de revendications.

Au nombre des points de revendications du syndicat, figurent entre autres, le paiement de toutes les ponctions inexpliquées effectuées sur les salaires des AET et certains agents en CDD, la régularisation des salaires impayés, l’apurement des passifs de l’ex-ONI (avancement, primes de rendement, primes de sujétions, primes de transport, indemnités des coordonnateurs).

«Devant la mauvaise foi de la direction et l’irrespect des éléments fondamentaux du droit du travail ivoirien, nous débuterons une grève illimitée à compter du 27 octobre et ceux jusqu’à obtention de tous les points de revendications reconnus par le Conseil National du Dialogue Social », a expliqué, Koné Kinatiori Maurice Jules, à KOACI, Secrétaire général du SYNA-ONECI.

Depuis sa prise de fonction en décembre 2019, la Direction générale de l’ONECI a du mal à délivrer la CNI aux ivoiriens qui étaient censés les recevoir dans un délai de 45 jours.

Le Syndicat affirme que la Direction générale a adressé des courriers à certains agents d’enrôlement pour leur signifier que leur contrat de travail ne sera pas renouvelé. Au nombre de 244, ces agents sont priés de partir de l’entreprise, le 2 novembre 2020.

«Conformément aux termes des contrats de travail à durée déterminée qui lient deux cent quarante-quatre (244) Agents d’ldentification (Al) à l’Office National d’ldentification (ONI), désignés dans les tableaux ci-après, depuis le 02 novembre 2018 et qui ont été renouvelés par tacite reconduction le 02 novembre 2019, conformément aux termes des articles 2 et 3 de leurs contrats stipulant une durée d’un (01) an renouvelable une fois, prennent effectivement fin le 31 octobre 2020. A compter du 02 novembre 2020, ils ne feront plus partie de nos effectifs. En conséquence, je vous prie de prendre toutes les dispositions utiles afin de remettre aux Superviseurs Régionaux de leurs territoires de compétence, au plus tard le 31 octobre 2020, tous les outils de travail remis dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions », précise le courrier en notre possession.

Par ailleurs dans sa lettre de cadrage budgétaire 2021, la Direction générale de l’ONECI prévient les agents qu’avec, le changement de paradigme, le nouveau statut d’agence d’exécution de l’ONECl avec des responsabilités et des compétences élargies exige un fonctionnement et une approche conditionnée par les résultats et la performance.

«Pour arriver à satisfaire vos attentes, nous devons résolument, nous inscrire dans une démarche participative et une logique de construction de nos ressources financières autour de ce vaste projet qu’est le RNPP. Ainsi, j’invite chacun de nous à s’atteler au cours de l’année 2021 à garantir un fonctionnement optimal des services de I’Etat-civil et de l’identification », soutient la Direction.

Selon elle, l’engagement des agents implique nécessairement, la poursuite de la délivrance de titres d’identité et titres provisoires de séjour, l »implémentation des nouveaux mécanismes de gestion des faits d’état civil sur toute l’étendue du territoire national, la mise en place de mécanismes de suivi de l’immigration et l’émigration des populations en collaboration avec les ministères concernés.

«L’étendue de nos missions telles que prévues par notre décret de création requiert de la créativité et l’efficience dans la réalisation de nos projets afin de mobiliser les ressources, nécessaires à la viabilité financière de notre agence. Par conséquent, je vous invite à vous inscrire dans une dynamique de maîtrise des charges et de mise en oeuvre de projets générateurs de ressources autour des axes prioritaires 2021 définis ci-dessus. Je sais pouvoir compter sur l’implication de chacun de vous afin que notre entreprise puisse relever ce défi majeur que l’Etat de Côte d’ivoire a bien voulu nous confier. Notre vocation est d’offrir des services fiables d’utilité citoyenne aux populations en toute sérénité et c’est ensemble que nous y parviendrons », conclut la lettre de cadrage budgétaire 2021.

Laisser un commentaire