Côte d’Ivoire : Ecobank, l’Inspecteur du travail du Plateau entame dès lundi, des médiations entre le Syndicat et la Direction pouvant aboutir à des solutions idoines

0
[:fr]ECOBANK[:]

Par courrier en date du 15 septembre 2020, l’Inspection du Travail du Plateau a été saisi d’un préavis de grève par le Syndicat des Travailleurs d’ECOBANK (SYNTHECO) faisant état de nombreuses revendications suite à l’annonce des mesures d’austérité à appliquer à l’ensemble du personnel de ECOBANK COTE D’IVOIRE.

Dans le cadre de la procédure de règlement du différend collectif telle que prévue par les dispositions de l’article 82.1 et suivants du Code du Travail, l’Inspecteur du travail a le lendemain, dans un courrier convié, les deux parties à une tentative de conciliation qui se tiendra dans les locaux de l’Inspection du Travail du Plateau le lundi 21 septembre 2020 à 09 heures précises afin de discuter des différentes revendications.

Les revendications portées à l’attention de l’Inspecteur du travail aux fins d’entamer des médiations pouvant aboutir à des solutions idoines sont entre autres, le gel des augmentations de salaire sur l’année 2020, la suppression du 14ème mois de salaire, la réduction de 50% des avantages liés au salaire — eau et électricité, la réduction de 50% des avantages liés au salaire — prime de responsabilité, la réduction de 50% des avantages liés au salaire — lait, la réduction de 50% des avantages en nature liés au poste dotation téléphone, la réduction de 50% des avantages en nature liés au poste dotation carburant et l’indice salarial relatif aux mesures d’optimisation organisationnelle.
Nous apprenions par ailleurs qu’en attendant la rencontre du 21 septembre prochain, la Direction de la banque fait pression sur le personnel pour la signature du nouveau contrat et certains sont reçus individuellement.

Vrai ou faux ! En tout cas c’est du moins ce que, certains agents que nous avons joint par téléphone qui ont gardé l’anonymat ont confié à KOACI.

Laisser un commentaire