Burkina Faso : A quelques mois de la présidentielle au Burkina, la diaspora opte pour le président sortant et annonce sa victoire au 1er tour

0

Les élections présidentielles auront lieu dans le mois d’octobre au Burkina Faso. A moins de trois mois de ces échéances, le président sortant, candidat à sa propre succession a un soutien de poids.

La diaspora burkinabè qui compte selon les chiffres 7 millions de personnes a annoncé au cours du premier congrès extraordinaire du premier mouvement politique de la diaspora burkinabè vivant dans le monde qu’elle opte pour Rock Marc Christian Kaboré.

Cette rencontre qui s’est tenu aujourd’hui à Abidjan avait pour thème : « Sept millions de burkinabè dans la diaspora : quelles stratégies de participation à la vie politique économique et sociale du Burkina Faso? »

Plusieurs ressortissants burkinabè ont pris d’assaut ce jour, la salle des fêtes de l’hôtel ivoire pour répondre à l’appel du Président du mouvement c’est comment » initiateur de ce rassemblement.

Au terme de cette rencontre, Moumouni Pograwa a justifié le choix de la diaspora en ces termes.

« Nous avons un devoir de reconnaissance envers le président de la république. La diaspora a obtenu dix postes à l’Assemblée, nous avons le droit de vote, de participer au débat politique. Elle a bien fait de porter son choix sur le président de la république, pour qu’il fasse davantage pour elle. Notre commandant est Rock Marc Christian Kaboré, nous allons faire front autour de lui, afin qu’il jugule le terrorisme, » a mentionné, le président.

Tout en saluant la mobilisation de ses compatriotes malgré la pandémie de la COVID-19, le président reste convaincu de la victoire de son candidat au premier tour.

« Nous savons qu’il va remporter les élections au premier tour, car nous allons battre campagne pour lui, » a-t-il ajouté.

Avant l’ouverture travaux des travaux de ce congrès extraordinaire, Moumouni Pograwa a déclaré que ce 8 août restera gravé à jamais dans la mémoire de la diaspora avec le lancement officiel du mouvement, « C’est comment ».

Moumouni Pograwa

« Après deux ans d’existence, notre organisation rentre dans le marbre des mouvements sérieux. Nous allons écrire l’histoire politique des immigrés burkinabè dans la diaspora, » a indiqué le président du Mouvement politique.

La diaspora burkinabè, c’est 58 milliards de FCFA par an de transfert vers le Burkina Faso, 7 millions de personnes dans le monde composés d’éminents professeurs, docteurs etc.

Malgré ces avantages énormes, le président Moumouni Pograwa estime que le pays est toujours en retard dans son développement.

Selon lui, cette situation est due au fait que la diaspora était « rejetée » par le peuple burkinabè.

« C’est parce que nous n’avions pas le droit de vote on ne nous écoutait pas. Nous nous sommes battus pour que le vote de la diaspora soit une réalité et aujourd’hui, c’est une réalité, » a conclu, M. Pograwa.

Laisser un commentaire