Toshiba arrête définitivement de produire des ordinateurs portables

0

C’est la fin d’une époque pour Toshiba. Même si l’entreprise avait déjà largement ralenti ses opérations dans ce domaine ces dernières années, c’est désormais officiel : d’après un communiqué de presse, la firme vient d’annoncer qu’elle a vendu les quelques parts qui lui restaient dans la fabrication de PC à Sharp.

Ainsi, en 2018, seulement 19.9% des parts restaient à Toshiba, tandis que 80.1% sont devenues Dynabook, une nouvelle marque de Sharp. Désormais, cette dernière détient entièrement Dynabook, nouveau nom des ordinateurs portables produits.

Après avoir lancé son T110 en 1985, son premier ordinateur portable, Toshiba a longuement dominé le marché jusqu’à la fin des années 2000, où la marque était fréquemment citée bien haut dans les classements hardware.

L’histoire est très vite devenue compliquée quand d’autres acteurs aujourd’hui très connus comme Apple, HP ou encore Lenovo se sont lancés dans la course avec des machines très compétitives, que Toshiba n’a pas pu suivre pour conserver sa place sur ce marché.

Même si en 2018 l’entreprise avait réussi à sauver les meubles en vendant la majorité de sa division pour 36 millions de dollars à Sharp, ça n’a pas été suffisant pour justifier une production continue, aussi il a tout simplement été décidé d’abandonner les ordinateurs.

Laisser un commentaire