28 C
Abidjan
jeudi, octobre 21, 2021
spot_img

Côte d’Ivoire : 20 mille ha d’agroferesterie de la forêt classée de Goin-débé, Alain-Richard Donwahi explique les avantages de ce projet aux populations de Guiglo en présence de Anne Désirée Oulotto

Le 23 février 2021, la convention portant mise à disposition des populations, d’une portion de 20.000 ha de la forêt classée de Goin-débé a été signée. Une frange de la population a semblé n’avoir pas été suffisamment associée aux discussions ayant abouti à cette décision.

Alain-Richard DONWAHI, ministre des Eaux et forêts a effectué aujourd’hui, le déplacement de Guiglo afin d’associer à ce projet l’ensemble des populations et dans le but d’approfondir les échanges avec les autorités locales, les élus et cadres, autour des questions de développement et de préservation des forêts de la région.
Le projet d’aménagement agroforestier de 20 000 hectares de la forêt classée de Goin-Débé est conçu aux fins de profiter aux populations riveraines.

Alain-Richard DONWAHI a rappelé que cette convention s’inscrit certes dans le cadre de la gestion durable de la forêt classée de Goin-Débé mais aussi et surtout à préserver la cohésion sociale si chère au Président de la République, son Excellence Alassane Ouattara.

Selon lui, cette mise à disposition, s’est faite conformément à la nouvelle Politique forestière qui, du fait du niveau de dégradation élevé de certaines forêts dont celle de Goin-Débé, utilise l’agroforesterie, comme moyen de leur reconstitution.

«Depuis la signature de cette convention des progrès significatifs ont été notés. Pour exemple, le choix de Mitrelli, une entreprise israelienne qui entend accompagner l’aménagement desdits 20 000 hectares selon un modèle ayant fait ses preuves ailleurs, dans d’autres pays comme l’Angola », s’est réjoui, le ministre des Eaux et forêts.

Alain-Richard DONWAHI a précisé que cet aménagement va prévoir une zone consacrée à l’agriculture, une autre à l’élevage, au maraîchage, tout ceci combinée à la pratique de l’agroforesterie.

Il est convaincu qu’avec cette agriculture moderne, durable et performante, la reconstitution de la forêt classée sera plus aisément réalisable.

Aussi, pour une meilleure prise en compte des intérêts des différents acteurs, il est prévu la mise en place d’un Comité technique de Suivi de la Convention dont les membres sont connus. Ce comité, présidé par le Préfet de Région, est chargé de valider les différentes activités, de définir les modalités de leur mise en œuvre et d’assurer le suivi de leur exécution en lien avec les communautés.

Le ministre a déclaré que «ce comité veillera aussi à ce que toutes les parties prenantes soient informées de l’avancée du projet et il veillera également à ce que les intérêts des uns et des autres soient pris en compte pour que les objectifs de la convention soient atteints ».

Au nom du Président Alassane OUATTARA, Alain-Richard DONWAHI a lancé un appel solennel, à tous, populations de la Région du Cavally à accorder la priorité aux intérêts de la Région et à approprier sans réserve la mise en œuvre de toutes les initiatives prises par le Gouvernement en vue de préserver et de réhabiliter son domaine forestier.

«C’est vous, filles et fils de la Région, qui devez en première ligne, apporter votre soutien et vos efforts à la réhabilitation effective et totale de la forêt classée de Goin-Débé, gage du maintien durable d’un micro climat favorable au développement agricole dans votre région »,a-t-il mentionné.

«Alain-Richard DONWAHI a exprimé tout son soutien aux membres du Comité Technique dans cet exercice de pilotage de ce projet qui est d’ailleurs le premier de ce genre, car leurs efforts et contributions intellectuelles et techniques permettront sans nul doute la réussite de ce projet ».

La ministre Anne Désirée Oulotto, fille de la région a pris part à cette rencontre de son collègue des Eaux et forêts. M. DONWAHI a traduit sa reconnaissance à sa sœur et collègue pour les efforts qu’elle déploie au quotidien pour le développement de sa Région. Sans oublier les élus de la région pour l’intérêt qu’ils portent au projet de développement.

Il a rendu un hommage particulier à l’Honorable Emile Guiriéoulou, élu président de la Commission chargée des questions environnementales et forestières à l’Assemblée nationale et l’a rassuré qu’il répondra présent aux sollicitations de sa commission pour toujours échanger sur la question des forêts en Côte d’Ivoire.

«La forêt, c’est l’affaire du Ministère des Eaux et forêts mais c’est surtout l’affaire des partenaires que vous êtes : Autorités administratives, politiques, coutumières, jeunes, femmes, autochtones, allochtones. Allions nos forces et nous parviendrons à la réhabilitation de la forêt classée de Goin-Débé, pour la paix l’épanouissement et le bonheur de nos populations », a conclu, M. DONWAHI.

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles