Côte d’Ivoire : Vœux de nouvel, URD mécontent de la non-libération de Pulchérie Gbalet et Anne-Marie Bonifon et autres

0
[:fr]Danièle Boni-Claverie[:]

L’Union Républicaine pour la démocratie (URD), n’est pas content de la non libération de Pulchérie Gbalet et Anne-Marie Bonifon et autres.

Dans ses vœux du nouvel an, Danièle Boni-Claverie, présidente de cette formation a déploré cette situation.

« Dans l’idéal porté par Noël, nous étions en droit d’attendre une étincelle d’humanité qui aurait permis la libération de toutes ces femmes, ces mères de famille emprisonnées depuis des mois dont Pulchérie Gbalet, Anne-Marie Bonifon sans oublier les nombreuses anonymes », lit-on dans la déclaration.
Danièle Boni-Claverie a rappelé que, tout au long de cette année, l’URD n’a eu de cesse d’exprimer son inquiétude face aux dangers auxquels s’exposait la Nation si les dirigeants s’obstinaient à refuser l’implication de tous les acteurs de la vie politique, sociale, économique dans la résolution consensuelle des problèmes nés de la mauvaise gouvernance.

 » L’inobservation de la Loi fondamentale et l’instrumentalisation des milices comme seule réponse pour réprimer les libertés individuelles et collectives n’ont fait qu’aggraver la fracture sociale. Malgré les ballets incessants des Organisations sous régionales et des Institutions internationales, nous avons connu des crises successives, préélectorale, postélectorale et électorale au bilan dramatique avec son lot d’enlèvements, d’arrestations extra judiciaires, de blessés et d’invalides », a-t-elle ajouté.

L’URD s’incline donc, devant la mémoire de ces héros morts pour la démocratie et exprime sa compassion à toutes les familles endeuillées et son soutien aux blessés.

Sa présidente soutient que les ivoiriens aspirent à la paix, au bien-être, à la sécurité.

« C’est pourquoi, l’URD encourage fortement le dialogue national proposé par le Président Henri Konan Bédié afin de ramener toutes les parties à une table de concertation, de négociation, d’échanges et de solutions idoines et inclusives pour notre pays. Nos ambitions pour la Côte d’Ivoire ne nous permettent pas d’envisager des résolutions minimalistes qui compromettraient gravement la stabilité du pays. Etre sincère ne signifie nullement être dupe », explique, Danièle Boni-Claverie.

En cette nouvelle année, URD annonce qu’aucun découragement n’est admis, car ils portent en eux une espérance et une détermination renouvelées en la Nation grâce à une opposition soudée, unie, gage des libertés.

Laisser un commentaire