Côte d’Ivoire : Téléphonie mobile, le pays enregistre plus 37 millions d’abonnés et un chiffre d’affaires de plus de 1000 milliards FCFA (Ministre)

0

Le secteur de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire est en « forte croissance » avec plus 37 millions d’abonnés soit un taux de pénétration de 145%, et un chiffre d’affaires de plus de 1000 milliards FCFA.

A cela, il faut ajouter une couverture de la population au large bande mobile qui « avoisine les 91%. Le territoire national est desservi par des réseaux large bande à fibre optique d’une longueur de plus de 25.000 km, dont 5435 km sont construits à l’initiative de l’État. La connectivité internationale est assurée par quatre câbles sous marins avec une bande passante internationale de 196 gigabit par seconde »

Ces chiffres, qui témoignent de la bonne santé du secteur ont été donnés ce jeudi à Abidjan, par le ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Mamadou Sanogo, à l’occasion du lancement de la deuxième édition des assises du numérique.

Elles sont prévues du 27 au 29 janvier 2021 à Abidjan, autour du thème : « bilan et perspective, 7 ans après la réforme du secteur des télécoms/Tics et de la poste ».

L’objectif général est de faire le bilan du secteur de l’économie et de la poste au plan institutionnel, réglementaire et opérationnel. Il permettra de dégager les perspectives pour un écosystème numérique mieux adapté aux enjeux actuels.

Le thème sera abordé à travers différents sujets liés à l’évolution du numérique à savoir : la 4e révolution industrielle et les opportunités pour les startups technologiques, le bilan économique du secteur sur ces sept dernières années ; le panorama des infrastructures de télécommunications/TIC ; la cybersecurité et la confiance numérique et enfin les perspectives pour l’économie numérique en Côte d’Ivoire.

Sont attendus à ces assises tous les acteurs de l’écosystème du numérique ainsi que les personnes ressources en matière de stratégies de développement du numérique. Les assises seront meublées par quatre sessions de travaux en atelier et de sept panels thématiques.

Mamadou Sanogo a précisé qu’à l’issue des assises « le diagnostic du secteur sera fait et une stratégie nationale du numérique sera par la suite adoptée pour servir de boussole de développement harmonieux et coordonné du secteur »

Laisser un commentaire