Côte d’Ivoire : Prévention et gestion des violences en période électorale, journalistes et jeunes parlementaires pour  » mieux faire comprendre les mésententes qui pourraient découler de ce processus »

0
[:fr]atelier de formation sur « la prévention et gestion des violences en période électorale» à Yamoussoukro[:]

Dans le cadre d’accompagner les organisations de la société civile à pleinement contribuer à l’organisation d’élections libres, démocratiques, crédibles et apaisées, par le renforcement d’un environnement de paix et de non violence pendant la période électorale, le Friedrich Ebert Stiftung, une fondation politique Allemande, a organisé du lundi au mercredi 23 septembre, un atelier de formation sur « la prévention et gestion des violences en période électorale» à Yamoussoukro, capitale politique du pays.

Une vingtaine de participants dont des journalistes, acteurs de média et des membres du parlement des jeunes, a pris part durant deux jours, aux travaux de cet atelier, animés successivement par Sindou Bamba, commissaire central à la CEI, Docteur Christophe Kouamé, président de CIVIS-Côte d’Ivoire et enfin par Madame Mafélina Dosso, secrétaire général du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace CEDEAO-Côte d’Ivoire ( REPSFECO-CI).

Pour Karamoko Diakité, conseiller politique à la Friedrich Ebert Stiftung (FES), « qui dit élection parle de construction et de consolidation de la démocratie. Pour nous, il est important d’accompagner le processus avec des acteurs clés notamment les journalistes qui sont l’interface incontournable entre les organisateurs, les partis politiques et la population. Pour nous, la population ivoirienne en grande partie est composée de jeunes, cette présence du parlement des jeunes vise à mieux faire comprendre à ces derniers, les mésententes qui pourraient découler de ce processus. Le choix des organes de presse à cet atelier était adéquat, mais il y a le parlement des jeunes qui est également représenter partout en Côte d’Ivoire. Il y a intérêt à continuer ce processus.»

Notons qu’au cours de cet atelier, les modules composés des grandes lignes du code électoral et l’observation électorale, comment lire un programme de société en période électorale et la prévention et la gestion de violence électorale avec un meilleur usage des médias (traditionnels et en ligne), ont été abordés.

T.K.Emile, Yamoussoukro
[email protected]

Laisser un commentaire