Côte d’Ivoire : Présence de la presse étrangère à Abidjan, 137 correspondants accrédités en 2020

0
[:fr]Adou Martial, Directeur de Cabinet, représentant, le ministre de la Communication et des Médias et de Beda Guillaume[:]

Le nombre des correspondants de la presse étrangère accrédités en Côte d’Ivoire est en hausse. Il est passé de 107 en 2019 à 137 pour l’année 2020.

137 journalistes et professionnels de la communication exerçant pour des médias internationaux ont été accrédités pour l’année 2020.
M’Ma Camara, Présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire, (APE-CI) a fait cette précision hier à l’occasion d’une cérémonie de remise des cartes d’accréditation.

Elle a en présence de Adou Martial, Directeur de Cabinet, représentant, le ministre de la Communication et des Médias et de Beda Guillaume, Directeur des Partenariats et du Développement des Médias souhaitée qu’en 2021, les cartes soient distribuées au plus tard dans le premier trimestre et a exhorté le ministère de la Communication et des médias à l’organisation de sessions de rattrapages pour les correspondants qui arriveront en Côte d’Ivoire au cours de l’année.

La présidente a dénoncé la prolifération des faux journalistes et de faux correspondants qui ne font pas honneur à la corporation, parce qu’ils utilisent, souvent leurs cartes à des fins inappropriées et leur détenteur font honte au métier de journalisme.
M’Ma Camara a néanmoins assuré le représentant du ministre que « la presse étrangère est prête à accompagner le ministère pour mettre fin à ces comportements incongrus. »

Face au nombre croissant de correspondants en Côte d’Ivoire, la présidente a affirmé que la Côte d’Ivoire est en train de se positionner comme deuxième pays en Afrique de l’ouest ayant un nombre élevé de correspondants accrédités de la presse internationale devant le Sénégal.

A quelques semaines des élections présidentielles, la presse étrangère souhaite que la presse en Côte d’Ivoire ne soit pas inquiétée. « Car une presse inquiète est une population tourmentée. » L’APE-CI veut que cette vitrine ne soit pas entachée par un musellement du droit à la liberté de presse qui pour elle n’honore pas le pays.

Le Directeur des Partenariats et du Développement des Médias (DPDM), a remercié le ministre de la Communication pour ses efforts et son assistance dans l’établissement des cartes d’accréditations et Adou Martial, Directeur de Cabinet a précisé que la presse étrangère constitue l’une des priorités de l’action de son département ministériel d’autant plus qu’elles relaient l’information vraie sur la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire