Côte d’Ivoire : Plateau, cité financière, lancement des travaux du bâtiment annexe de la Tour F, coût de réalisation, 14,3 milliards de FCFA

0

Moussa Sanogo, ministre du Budget et du portefeuille de l’État a posé ce jour la première pierre du bâtiment annexe de la Tour F au Plateau en présence de Traoré Seydou, Directeur général du Budget et des finances.

Le futur bâtiment annexe de la Tour F est un immeuble de type R+13 composé de 208 bureaux, dont 25 bureaux pour responsables, un bureau ministériel etc. Il est bâti sur un espace de 900 m2 pour un coût total de 14,3 milliards de FCFA et sa réalisation va se faire en 24 mois soit deux ans.

Moussa Sanogo, heureux du lancement des travaux a déclaré qu’il avait souhaité que dès le mois d’avril ou de mai que ce projet qui a mis un peu de temps puisse démarrer. Selon lui, il était vraiment temps qu’il puisse démarrer, car il lui tenait à cœur, surtout, il permettra d’améliorer significativement les conditions de travail des agents.
«Je crois que la Direction générale du Budget et des Finances méritait qu’on fasse cet effort pour elle, car c’est l’une de nos structures les plus performantes. J’ai eu l’occasion moi-même de visiter les bureaux des agents de voir un peu les conditions dans lesquelles, ils sont installés . Certains quelque fois, on ne les voit plus derrière leur dossiers, je penses à ceux des marchés publics avec les gros dossiers rose. Il y avait vraiment matière à ce qu’on trouve les moyens de desserrer ces contraintes liées à l’exiguité des locaux pour qu’on ait un rapport nombre de travailleurs, nombre de bureaux disponibles qui soient beaucoup plus approprié », a expliqué, le ministre.

Il a annoncé qu’il ne va pas s’arrêter à la construction de ce bâtiment mais s’engage à rénover le bâtiment actuel, construit dans les années 70.

«Il est vrai qu’il a été bâti dans les années 70, donc ça un peu plus d’une quarantaine d’années. En occident on bien des bâtiments qui ont deux siècles qui sont pour autant excellemment fonctionnels. Donc ça veut dire que tout ce qui est relatif à l’entretien, aux travaux de rénovation, il faut que nous puissions les gouverner et les faire », a ajouté, Moussa Sanogo.

Comme l’a indiqué, le ministre du Budget et du portefeuille de l’État, le nouveau bâtiment va améliorer, la productivité des agents.

«Vous savez avec notre basculement en mode budget programme, la nécessité de renforcer tout ce qui est relatif au suivi et au contrôle des activités, la Direction générale du Budget et des finances, doit avoir un rôle encore plus important dans notre écosystème financier. Il importe que les agents puissent travailler dans des meilleures conditions, qu’ils aient la très bonne motivation pour exécuter leur travail et nous permettre des résultats voulus », s’est justifié, M. Sanogo.

Le dernier avantage, non des moindres est l’embelissement du centre des affaires, qui est le Plateau. A travers ce bâtiment, le ministre pense qu’il va renforcer, la réputation de perle des lagunes d’Abidjan.

En se tournant vers les responsables du groupement chargé de la construction du bâtiment, il a dit compter sur eux pour leur compétence afin que sorte de terre, un bâtiment dont la qualité est irréprochable et qu’il puisse être finalisé dans les délais qui ont été annoncés.

«Nous avons tous l’intérêt à avoir un objectif unique, celui de l’amélioration de la création de la richesse dans notre pays pour améliorer la distribution de cette richesse, les conditions de vie de nos populations », a conclu, M. Sanogo.

Selon Traoré Seydou, Directeur général du Budget et des finances, ce projet qui était en souffrance depuis plusieurs années, démarre donc maintenant, grâce à la volonté de l’engagement personnel du ministre.

Il a rappelé que la Tour F de la Cité Financière, construite depuis les années 1970, présente aujourd’hui, après 50 ans de fonctionnement, de nombreuses insuffisances à savoir, la vétusté des locaux, la dégradation très avancée des installations techniques, entraînant une insécurité permanente pour le personnel et le matériel de travail, ainsi que l’exiguité des locaux face aux effectifs sans cesse croissants des agents.

M. Traoré a déclaré que cette situation a engendré la dispersion des services à travers divers quartiers de la ville d’Abidjan et tous ces facteurs justifient pleinement la nécessité d’initier ce projet de construction du bâtiment annexe de la Tour F, afin de répondre aux besoins urgents et croissants des services en locaux et permettre aux agents de travailler dans les meilleures conditions et en toute sécurité.

Laisser un commentaire