Côte d’Ivoire : Ouattara « assure » la mission conjointe CEDEAO – Union Africaine – Nations Unies « de son engagement total à la tenue d’élection apaisée, inclusive et crédible »

0

Comme annoncé la mission conjointe CEDEAO – Union Africaine – Nations Unies qui séjourne depuis hier à Abidjan en prélude à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a été reçue cet après-midi par le Chef de l’Etat ivoirien.

Après un entretien d’environ une heure entre Alassane Ouattara et ses hôtes du jour, au palais présidentiel, il leur « assuré de son engagement total à la tenue d’élection apaisée, inclusive et crédible. »

Ci-joint, la traduction des propos tenus par Son Excellence Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration Régionale du Ghana, chef de la mission conjointe.

«L’objet de notre visite ce soir auprès du Président de la république est une mission conjointe de haut niveau de solidarité de la CEDEAO, de l’Union africaine et des nations-Unies.
Notre mission est une mission d’implication auprès des acteurs politiques ainsi que les partis politiques pour nous assurer de la tenue d’une élection apaisée, paisible, crédibles et inclusive.
Monsieur le Président nous a fait montre d’une grande sympathie en nous permettant d’aborder avec lui, des questions d’ordre politique et socio-économiques sur la région.
Quant à l’élection présidentielle qui va se tenir le 31 octobre 2020, monsieur le Président nous assuré de son engagement total à la tenue d’élection apaisée, inclusive et crédible.


Nous, la Cedeao, les nations unies ainsi que l’union africaine avons assuré monsieur le président que nous allons donc travailler avec lui dans ce sens. Nous lui avons aussi assuré du fait que nous voulons atteindre un consensus pour avoir des élections apaisées, crédibles et inclusives. Nous, la Cedeao, l’union africaine et les nations unies, appelons tous les citoyens et acteurs de faire montre de restrictions et d’éviter des discours de haine et la violence. Nous encourageons les acteurs politiques ivoiriens de faire recours à tous les moyens légaux et apaisés afin de résoudre toutes les questions qui sont en suspens. Nous avons réitéré à l’endroit de monsieur Ouattara, l’engagement de la Cedeao, l’Union africaine et des nations unies quant à un processus solidaire car nous connaissons la place prépondérante que tient la Côte d’Ivoire dans la sous-région, sur le continent et dans le monde entier.»

Laisser un commentaire