Côte d’Ivoire : Le budget 2021 voté par les sénateurs, le groupe parlementaire RHDP fait des recommandations pour sa perfection

0

Une semaine après l’adoption des budgets des ministères par les sénateurs membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF).

Aujourd’hui, le budget global de l’Etat pour l’année 2021, d’un montant 8 398 915 101 508 FCFA, présenté en plénière a été voté cette fois voté à la majorité des sénateurs présents.
68 sénateurs ont vote pour, 01 contre et 10 se sont abstenus sur un total de 79 présence.

En dépit du vote du budget, les sénateurs du groupe parlementaire RHDP ont fait des recommandations pour sa perfection.

Ils ont suggéré le maintien de l’équilibre permanent du budget avec les ressources certaines, recommandé que soit mené une politique trêve anticipative d’appui budgétaire qui cadre avec les périodes, revisité les réformes fiscales en élargissant les assiettes et de réduire les tensions les mêmes contribuables.

“Prévoir la transformation effective de nos produits agricoles et autres afin d’avoir des surplus en gain quantitatif pour les acteurs et l’Etat ; entreprendre de manière effective la réforme de la fiscalité locale avec la mise en place d’un comité multipartiste avec des objectifs précis et un calendrier de fin de travaux ; allouer les ressources additionnelles aux collectivités territoriales avec des finalités précises à savoir, l’augmentation de l’investissement, la création d’emploi en effectuant des examens ou des contrôles sur les fonds alloués et les investissements réalisés», sont entre autres les recommandations du groupe parlementaire RHDP.

Par ailleurs, « l’Agenda 2030 du Sénat » a été adopté au cours de la plénière.

Il est consacré aux collectivités territoriales et s’articule autour de six axes stratégiques.

« L’axe 1 : assurer la représentation des collectivités territoriales par le Sénat ; axe 2 : rendre effectif le transfert de compétences et de ressources de l’Etat aux Collectivités Territoriales ; axe 3 : promouvoir la coopération décentralisée et l’action internationale des Collectivités Territoriales ; axe 4 : assurer la participation citoyenne dans la gestion des Collectivités Territoriales ; axe 5 : Assurer l’implication des collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique et la transition des territoires ; axe 6 : Améliorer le statut des élus locaux».

Laisser un commentaire