Côte d’Ivoire : FDFP, après 20 mois d’exercice, 11971 plans de formation ont été agréés pour un montant total de 21. 439.702.951 FCFA au profit de 122.216 bénéficiaires

0

Le Fonds de développement de la formation professionnelle a fait le bilan de ses activités de mai 2019 à décembre 2020 au cours d’un déjeuner de presse. L’on retient de la présentation de Madame Liabra, Conseiller technique du Secrétaire général, que 1287 cabinets ont été habilités en 20 mois d’exercice, dont 157 cabinets publics, 1105 cabinets privés et 25 centres de formation internes.

Selon elle, de mai 2019 à décembre 2020, ce sont au total, 1348 renouvellements d’habilitation et 534 nouveaux cabinets habilités et au titre des plans de formation, 11971 plans de formation ont été agréés pour un montant total de 21. 439.702.951 FCFA au profit de 122.216 bénéficiaires.

Au titre des projets de formation, 208 projets ont été agréés pour un montant global de 12.282.972.075 milliard de FCFA au profit de 18.330 bénéficiaires. Au nombre de ces projets, figurent 78 projets en direction des non cotisants, 66 projets au profit des différentes régions du pays et 60 projets agréés à l’issu d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI), pour la mise à niveau des entreprises en période post-COVID.

Madame Liabra a déclaré qu’au titre des paiements relatifs aux plans de formation, il a été exécuté 14.020 actions de formations contrôlées et liquidées pour un montant global de 18.016.580.479 milliards de FCFA.

Enfin au titre des paiements relatifs aux projets de formation exécutés, ce sont 428 échéances liquidées pour un montant global de 8.760.374.634.

Avec ces résultats réalisés en si peu de temps, Ange Léonid Barry-Battesti, Secrétaire général du FDFP a indiqué que l’ambition de son équipe est de faire du FDFP une institution de référence en matière de financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage sur le renforcement des compétences de la population active, conformément au plan national de développement
Nommé le 9 janvier 2019 Président du Comité de gestion du FDFP, Joël N’Guessan, s’est réjoui du travail accompli en 20 mois et a rassuré ses compatriotes sur le choix des cabinets chargés de dispenser les formations.

Le ministre a indiqué que ce sont les entreprises elles-mêmes qui choisissent, les cabinets de formation agréés par le FDFP et a mentionné que le gré à gré ne se pose pas contrairement à ce qui se raconte.

La priorité du Président du Comité de gestion du FDFP est d’accroître la base du nombre des cotisants et d’être proche d’eux. Pour atteindre cet objectif, il estime qu’il faut créer davantage de d’antennes.

Créé en 1991 par l’actuel Président de la République, Premier ministre en son temps, le FDFP a 30 ans cette année.

«Nous allons fêter les 30 ans. Nous n’allons pas décevoir le Président Alassane Ouattara qui a créé le FDFP quand il était Premier ministre. Nous allons mettre l’accent sur l’apprentissage », a conclu, le ministre Joël N’Guessan.

Laisser un commentaire