Bouaké : Apres dix ans de retrait de l’ONU, un projet pour évaluer l’impact de ce départ

0

Lundi 22 mars 2021 s’est tenu un atelier de lancement du projet FONARI-UAO portant sur le thème « le retrait de L’ONUCI de la ville de Bouake : Défis et perspectives d’une gouvernance territoriale après une décennie d’assistance » à la grande mairie de Bouaké. Cette étude est menée par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants-chercheurs de l’université publique Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké. L’objectif de cet atelier est de présenter ce projet aux autorités administratives, politiques et militaires, aux ONG et aux leaders communautaires de la ville de Bouake.

« La ville de Bouaké est une ville de martyre, elle a été la capitale de la rébellion. Les questions d’école, de sensibilisation à la paix et de droit de l’homme, l’ONU était au cœur. Comment leur départ après dix ans de présence a provoqué une crise sociale ? », a expliqué le porteur dudit projet, le professeur Henri Bah.

Quant au premier magistrat de la commune, Nicolas Djibo, il a salué la mise de cette recherche. « La commune de Bouake est heureuse d’accueillir cet atelier portant sur la présentation du projet de recherche FONARI-UAO. En effet, en sortant des amphis et salles de TD, pour s’installer dans le quotidien des populations, notre université fait corps avec une attente recommandée par tous, c’est-à-dire, amener la science à se mettre au service de l’homme, au service du bien-être de la collectivité. ».

Cet atelier s’est clôturé par des échanges entre les participants et les membres de l’équipe du projet.

K. LARQUE, Correspondant Bouaké

Laisser un commentaire